Ascidiacea x Catastrophe au Musée Guimet : La nuit ronde

Première envolée cosmique ce samedi 11 mars 2017 au Musée Guimet, ouvrant le bal pour une série de trois dates-événements (12 mai 2017 et 2 juillet 2017) fondée sur la rencontre entre l'univers musical du groupe Catastrophe et celui des mondes audiovisuels interactifs et immersifs de votre dévoué Collectif Ascidiacea.

Logé dans l'écrin historique de la bibliothèque circulaire du musée que Mata Hari enchanta jadis de ses danses espionnes et envoutantes, Catastrophe livra un set original mêlant leurs classiques et quelques titres inédits fraîchement composées pour l'occasion. Pour cette première collaboration, nous avons créé une scénographie interactive : un dispositif lumineux pluriel en interaction directe avec le jeu instrumental, une composition visuelle dirigée en live et projetée à 12 mètres de hauteur sur la grande voute de verre de la bibliothèque.

Avec le designer Chemsedine Herriche, nous avons imaginé un totem lumineux équipé de centaines de LEDs. Ce module recevait les données électro-acoustiques du groupe en live et y réagissait au travers de son activité lumineuse interne, délivrant toute une dynamique visuelle accordée en synchronie avec le déroulé musical. Par ailleurs, en relevant la tête et le regard pour épouser toute la hauteur de la salle, le public a pu se laisser bercer par une danse céleste qui envahit la verrière de la bibliothèque, miroir allégorique de la performance qui se déroulait en contrebas. Un million de lucioles numériques, d'étoiles se mouvant dans un ballet infini en répondant au jeu instrumental du groupe, à chaque inflexion, chaque vibration émise par les musiciens dans une danse supervisée par les membres du collectif.

Un show complet, de bas en haut et tout en circularité, exploitant toute la richesse architecturale de cet espace de patrimoine et d'histoire, niché au milieu des collections des arts asiatiques du musée, livrant à tous les sens une matière à penser par le corps et l'esprit. Les prochaines rencontres prendront place dans l'auditorium et dans la salle d'entrée principale Khmer avec, évidemment, de toutes nouvelles propositions scénographiques, interactives et visuelles. Gardez l'oeil et l'oreille ouverte, les infinis s'ouvrent sous une pluie battante de lumières et de sons que nous vous réservons...

Crédit Photo : Chemsedine Hechiche

Crédit Photo : Chemsedine Hechiche

Crédit Photo : Chemsedine Hechiche

alt