Collectif Ascidiacea

Paris http://ascidiacea.org/ 23 posts

Les Sylvains, Coucool !

Il est des passages qui laissent une empreinte indélébile sur les voyageurs qui s'aventurent à franchir leur seuil. Coucool est de ces passages, ceux dont la traversée, d'abord, se construit sur l'attente, se nourrit d'impatience, aiguise le sens des préparatifs jusqu'à ce qu'enfin la main conductrice nous raccorde au sentier électrifiant qui doit nous mener à l'endroit du rituel éphémère.

L'éphémère, ici, c'est la loi qui régit la mesure du temps et de l'espace. Un jour, éphémère, dont on nomme l'éclosion Eros, son éphéméride cyclique. Coucool est un territoire qui se construit pour un jour, duquel émane une puissance terrestre

»

Le murmure des lucioles, Le Dôme Festival 2017

Après deux ans de travaux et d’expérimentation, le collectif vient célébrer sa 20ème installation en puisant dans toutes ses ressources techniques développées en amont afin de créer une installation unique.

Pour cette 3ème édition du Dôme Festival, le collectif Ascidiacea présente « Le murmure des lucioles », une œuvre originale, venant s’insérer spécifiquement dans la configuration et l’ambiance du festival. Elle souhaite en premier lieu interroger l'interactivité immanente d'une rencontre avec la topologie d’un espace extérieur mis en scène par le sonore. Cette installation, fruit du travail en résidence d'une semaine qui précéda l'ouverture du festival (du 26

»

MOFO Festival : Ascidiacea rencontre Le SAS

À l'occasion du MOFO Festival, le collectif Ascidiacea a eu le plaisir et la chance de pouvoir collaborer avec le SAS / Science Art Société pour concevoir une installation audiovisuelle interactive originale. Une situation inédite d'introspection physique, basée sur Première Intimité de l'Être d'Ikse Maître - des Vues de l'esprit, associée à bande sonore interactive composée par nos soins qui enveloppe le spect-acteur au cours de cette séance d'immersion intime.

Un capteur kinect capture le mouvement des participants. Une image composite tridimensionnelle apparait face à lui. Le participant s'identifie ainsi à l'image projetée qui reproduit ses mouvements comme un miroir.

»

Phospheïn au Festival Dauphine Art Days 2017

Pour cette 8ème édition du Dauphine Art Days, placé sous le thème "Immersion", notre collectif s'est relancé dans un nouvel axe de travail. Phospheïn présente donc les résultats inédits et originaux de cette nouvelle arborescence technique et artistique, inaugurant la seconde année d'activité d'Ascidiacea.

Contraction de phosphènes (tâches lumineuses sur la rétine) et psopheïn (produire des sons en grec ancien), Phospheïn propose une séance de relax-action onirique aux commandes d’un dispositif audiovisuel interactif répondant aux gestes des mains des spectateurs. En position allongée, la tête dans les étoiles, le dispositif Phospheïn permet une interaction directe au moyen d’un

»

Ascidiacea x Catastrophe au Musée Guimet : La nuit ronde

Première envolée cosmique ce samedi 11 mars 2017 au Musée Guimet, ouvrant le bal pour une série de trois dates-événements (12 mai 2017 et 2 juillet 2017) fondée sur la rencontre entre l'univers musical du groupe Catastrophe et celui des mondes audiovisuels interactifs et immersifs de votre dévoué Collectif Ascidiacea.

Logé dans l'écrin historique de la bibliothèque circulaire du musée que Mata Hari enchanta jadis de ses danses espionnes et envoutantes, Catastrophe livra un set original mêlant leurs classiques et quelques titres inédits fraîchement composées pour l'occasion. Pour cette première collaboration, nous avons créé une scénographie interactive : un dispositif lumineux

»