Laval Virtual, un cap générationnel pour les cultures digitales

Pour sa 20ème édition, le Laval Virtual, premier salon mondial dédié aux technologies virtuelles, s’est offert une nouvelle facette publique au travers d’une initiative visant à associer les innovations propres aux industries culturelles et créatives du numérique aux champs de l’art digital. Un parcours d’artistes et d’oeuvres est ainsi né, le “Recto VRso”, dont on inaugurait, du 3 au 8 avril 2018, les premiers pas d’un cheminement futur qu’on souhaite déjà long !

COUV_FB

Cette cellule artistique, faisant corps autour d’une question bicéphale - “Matière réelle / Matière Virtuelle” -, au coeur de la machine B2B & B2C du salon Laval Virtual, s’est formée selon deux hémisphères curatoriaux : le IN, réunion de plus d’une dizaine d’artistes internationaux et emblématique de la scène française dont M. Benayoun, Julio le Parc, Catherine Ikam, Pia MYrvold ou encore Sainte Machine, et le OUT en forme de réseau urbain, dispersé aux quatres coins de la ville, présentant des oeuvres de collectifs ou d’artistes d’une nouvelle génération d’artisans électroniques et de créateurs artistiques.

vlcsnap-2018-05-21-18h13m31s918

Cette double offre culturelle, différenciée et pourtant reliée par une même culture des arts et techniques de la virtualité numérique, consistait en un réel pari pour les organisateurs, alors que le festival Recto VRso n’en est qu’à sa première édition, mais également une formidable opportunité d’en disperser les effets jusque dans les plus inattendus des espaces publics, à la rencontre de curieux néophytes en la matière.

Logé au coeur du Musée-Château des Arts Naïfs et Singuliers, notre installation The Skin Theory fut présentée durant 5 jours sous la forme d’un environnement visuel panoramique et d’une quadriphonie en résonance avec la texture physique particulière des murs rocheux de l’espace d’exposition. Au milieu des tableaux aux racines esthétiques allant puiser dans l’art brut et psychédélique, saluant l’académisme picturale de loin dans tous les cas, les visiteurs du haut-lieu de patrimoine de la région eurent ainsi l’occasion de se frotter aux matières foisonnantes et réticulaires des 8 univers audiovisuels de cette installation immersive et interactive.

inv_67_8_48
inv_66_8_2

Un petit retour en vidéo du site et de l'espace d'installation au Chateau-Musée :